Contributions

Liste des contributions postées depuis depuis décembre 2013

 

10/06/2014

Lu sur internet ce jour : Site la montagne centre france- Limousin- Ussel
"C.P.O.M avec le département et l'A.R.S Limousin"
M.A.S hestia - fondation J Chirac
Proposition ( si ce n'est pas déjà fait...):Une visite pourrait peut être apporter un éclairage complémentaire sur la prise en charge de personnes atteintes d'autisme.
Cordialement

  • Cette proposition sera transmise aux personnes responsables pour enrichir notre ouverture vers d'autres expériences
15/05/2014

Mobilisation des familles : si les sections sont connues et reconnues dans leur fonction amicaliste, elles n’ont pas la personnalité juridique, ce qui peut créer une confusion quant à leur positionnement vis-à-vis des établissements et services de leur desserte géographique. Les Comités de parents, plus près des anciens Comités de gestion que des Conseils de la Vie Sociale participent également à cette confusion. D’où proposition de développer les CVS qui devrait être « le » lieu d’échange autour du fonctionnement de la structure.

  • Il est vrai que l’on aura à repenser la place des sections et des Comités de parents pour être plus à l’écoute et au contact des familles. Le CVS a lui aussi toute sa place, peut-être à développer, mais il n’est pas à mettre sur le même plan.
15/05/2014

Mobilisation des salariés : repenser la formation au niveau central, équilibrer les recrutements entre promotion interne et recrutement externe, veiller au bon fonctionnement des instances représentatives du personnel, et aux propos de ceux qui représentent l’employeur, veiller à ce que les professionnels qui participent aux CVS ne soient pas là uniquement pour aider à l’expression des personnes handicapées, mais pour représenter leurs mandants.

  • Tous ces points sont à reprendre dans les chantiers. Ce qui concerne le CVS sera à reprendre dans un deuxième temps dans le cadre de l’organisation future.
15/05/2014

Déjà l’Adapei 63 a réalisé une sectorisation en créant une Commission de Coordination dans les domaines suivants :
- Enfance,
- Travail protégé,
- Hébergement.
Pourquoi ne pas franchir le pas et envisager la création d’un poste de directeur pour chacun de ces secteurs d’activité, directeur adjoint au Directeur général, constituant un binôme avec un administrateur, président adjoint de l’Association ?
Le Président de l’Adapei et le Directeur général seraient assistés par les présidents des sections locales pour tout ce qui concerne la vie associative et son organisation, et pour garantir tout ce qui pourrait être décentralisé au niveau de ces entités géographiques.
Le Président de l’Adapei, le Bureau, les Présidents adjoints, et les Présidents de section formeraient un Conseil d’Administration resserré, sans doute plus adapté donc plus efficace. Conseil d’administration auquel s’adjoindraient avec voix consultative, le directeur général et les directeurs adjoints au DG.

  • C’est une, voire plusieurs hypothèses qui méritent d’être envisagées, et qui le seront.
15/05/2014

Parcours de vie : 
-nécessité de s’organiser pour apprécier le fonctionnement des établissements,
- former et informer les représentants associatifs,
- accueillir et informer les familles, faire en sorte que l’Adapei soit à leur disposition en cas de problème,
- être attentifs au parcours des personnes sans solution, particulièrement aide aux aidants.

  • cela va être un défi important pour l’association qui va devoir mobiliser tout le monde pour traduire en réalité toutes ces intentions.

 

15/05/2014

Le Projet Associatif Global : il est indispensable au bon fonctionnement de l’Association, sa révision périodique également. Adopté en Assemblée générale, le Conseil d’Administration en assure l’exécution, exécution qui doit faire l’objet d’une évaluation annuelle lors de l’Assemblée Générale statutaire à l’aune d’objectifs préétablis, sinon, il risque d’être considéré comme un catalogue de bonnes intentions. Vitrine de l’Adapei, il ne peut être efficace qu’avec une organisation rigoureuse de « l’arrière boutique ».

  • le Projet Associatif est effectivement évalué lors de chaque Assemblée Générale. Il sera très probablement réévalué au regard de la mission Horizon 2020. Il faudra aussi probablement redéfinir les modalités de mise en œuvre et leur suivi.

 

06/05/2014

De la part d'un groupe de parents de jeunes de 16-25 ans: « se rendre utile aux autres » est une notion importante pour chacun . Cela fait partie du respect de la dignité de la personne. Que cette activité soit rentable ou non, rémunérée ou non. Trop peu de foyers occupationnels ont gardé cette notion. Certaines personnes en foyer occupationnel pourraient même travailler en atelier, à leur rythme, avec une durée adaptée.

  • Il reste à trouver, et mettre en oeuvre une formule intermédiaire entre travail rémunéré et occupationnel. Nous aurons à travailler plus ce point à l’avenir, sans oublier que tant qu’on n’aura pas le feu vert pour créer des structures, on aura du mal à progresser dans ce domaine...

 

06/05/2014

De la part d'un groupe de parents: Il existerait des outils permettant à des adolescents ou adultes d’être concrètement partie prenante dans l’écriture de leur projet de vie : sont-ils utilisés ? les équipes sont-elles formées à cet accompagnement ?

  • c’est effectivement un point que nous aurons à travailler et améliorer dans le cadre du parcours de vie de la personne handicapée.

 

25/04/2014

PRÉOCCUPATIONS D’UN GROUPE DE PARENTS :De même il serait intéressant que les éducateurs venant de différentes sections et de différents établissements aient davantage de rencontres entre eux. Par exemple entre ceux des IME et IMPro avec ceux des ESAT ou des Foyers. Cela aiderait certainement à rendre tous les acteurs davantage parties prenantes dans l’écriture du projet de vie (il existe peut-être des outils pour cela) et à permettre de’ assurer à la personne handicapée un parcours de vie adapté à l’évolution de ses capacités.

 

  • c’est un des objectifs du chantier parcours de vie, d’assurer un travail partagé entre professionnels concernés par l’avenir de la personne handicapée.
24/04/2014

D’autre part il faudrait développer les « transferts » (= partir en groupe avec les éducateurs habituels dans un autre lieu et pour quelques jours).Ces transferts lient les groupes et permettent de rompre avec le quotidien et de se découvrir autrement

 

  • Le problème des transferts n’est pas en premier lieu de les organiser, mais SURTOUT de gérer ensuite les journées de récupération des professionnels qui ont effectué ces transferts.
24/04/2014

PRÉOCCUPATIONS D’UN GROUPE DE PARENTS : 
La relation entre les parents et les éducateurs est absolument essentielle pour les enfants. La transmission des informations entre les éducateurs qui s’occupent des enfants et leur famille devrait pouvoir bénéficier des nouvelles technologies : par exemple avoir des photos de ce que l’enfant vit est rassurant pour les parents quand l’enfant ne s’exprime que peu. Cela aide à alimenter les échanges avec lui et à sentir que parents et éducateurs communiquent entre eux pour son meilleur confort.
Ainsi des apprentissages essentiels pourraient être mieux développés comme ceux du téléphone et/ou du téléphone personnel, de l’usage de l’argent, des transports en commun ou encore sur l’importance d’une hygiène alimentaire, etc…
Par ailleurs les annotations concernant les progrès de nos enfants pourraient être plus riches et détaillées par exemple quand ils vont en stage.

  • Nous aurons aussi à développer ces points. Le dossier de l’usager qui va être progressivement mis en place devrait permettre aux familles d’accéder par internet à ce dossier géré par l’établissement.

 

24/04/2014

PRÉOCCUPATIONS D’UN GROUPE DE PARENTS : 

Il faudrait relancer des réunions d’information ou de formation à destination des parents, réunions animées et préparées par l’Adapei 63 ou ses sections. Par exemple où en est-on dans le Puy de Dôme dans l’application de la loi sur l’accessibilité pour les personnes en situation de handicap mental ?

  • Cela fait tout à fait partie de la mobilisation souhaitée des familles.

 

16/04/2014

Bonjour,

Je suis pour une création d'une centrale d'achat (géré par un vrai professionnel employé pour cela) ADAPEI pour l'ensemble des établissements liés.
Pour gestion des parcs automobiles, informatiques, consommables, assurances, téléphonies, internet et médias, mobiliers, contrats de révisions sécurité (extincteurs, monte-charge, ascenseurs.....).
Et pourquoi ne pas créer une préparation des repas en interne avec les compétences des Esats accompagnés de vrai professionnels ??? (Beaucoup d'établissements et personnes se plaignent de la qualité des repas avec la/ les sociétés sous-traitantes actuelles...
Bon courage à tous !!!!!!!!!
Cordialement

  • Ces propositions rejoignent effectivement des sujets à l’étude par les chantiers, notamment le chantier "Efficacité". En effet elles soulèvent plusieurs questions à résoudre comme la réorganisation de fonctionnement d'établissements, l'accord de nos financeurs qui suivent avec attention notre travail de réflexion
07/04/2014

Bonjour, la transition énergétique et la lutte contre le dérèglement climatique sont des enjeux vitaux pour nos sociétés. Les deux postes principaux d'émission à effets de serre en France sont les transports et le chauffage. L'ADAPEI 63 de par ses activités de prise en charge éducative et d’hébergement est directement concerné par ces problématiques. D'ailleurs la loi dite "Grenelle II" (Loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l'environnement) impose la réalisation d'un bilan des émissions de CO2 (Art. 75, et article L. 229-25 du Code de l'environnement) pour toutes les entreprises de plus de 500 salariés. L'ADAPEI est elle soumise à cette obligation? si oui, ce bilan carbone est il prévu? et sinon, prend elle la lutte contre les émissions de CO2 comme un objectif à intégrer à la politique associative future à moyen et long terme?
Il est important de rappeler que cette réduction possible des émissions de CO2 permettrait aussi des économies importantes de fonctionnement à tous les niveaux de l'ADAPEI en baissant la consommation d'énergie fossiles dont le prix ne peut que croître durablement. Le groupe de travail "efficacité" a t'il conscience des enjeux de l'efficacité énergétique à la fois au niveau de l'hébergement et des transports par des investissements et des stratégies écologiques et durables (isolation des bâtiments, pompes à chaleur, solaire thermiques et photovoltaïque, micro-éolien, véhicules électriques, co-voiturage de salariés, contributions employeur pour les transports en commun ou le vélo, choix de fournisseurs locaux, etc.)?
bref, y aura t'il dans la réflexion Horizon 2020, un volet environnemental et efficacité énergétique?

  • Votre contribution très technique et complète est transmise pour être prise en compte par le chantier "Efficacité"
06/04/2014

Bonjour, suite à un accident mortel sur un parking d'un établissement de L'ADAPEI du Puy de Dôme, une note de service impose à tous les professionnels de se garer en marche arrière sur tous les parkings des établissements pour repartir en marche avant. Ne pourrait on pas équiper tous les véhicules de caméra de recul sans fil qui coute moins de 100 euros?

  • On peut équiper les véhicules de service, cela se fait peu à peu, mais cela concerne aussi tous les véhicules personnels à qui on ne peut imposer ce dispositif.
13/03/2014

Suggestion:
Un moyen simple"de permettre aux parents de poser à tout moment une question " (cf : question du 06/02/2014) serait peut être de rappeler, et de valoriser, dans toutes ses attributions le Conseil de la Vie Sociale (C.V.S) tel que prévu par la Loi.
"question qui pourrait également intéresser le plus grand nombre au delà d'un établissement": en s'inspirant de l'Adapei du Rhône de créer une commission de suivi des C.V.S des établissements et services gérés afin de veiller à leur bon fonctionnement, d' assurer leur coordination,de rédiger une" feuille d'information" à partir des " compliments, suggestions et plaintes"(+) constatés à la lecture des comptes rendus.
La difficulté à trouver des candidats parents et représentants légaux lors des élections, comme l'absence de leurs "compliments, suggestions et plaintes" dans les comptes rendus des réunions de ces instances participatives devraient alerter toute association de parents soucieuse de son avenir.
(+)termes employés dans l'avis sur le fonctionnement des C.V.S (rapport 2011 de l'A.R.S Auvergne.
Cordialement

  • Cette contribution est livrée à la réflexion en cours, ainsi qu’à la Commission Vie Associative qui gère le suivi des CVS.
11/03/2014

bonjour, pourquoi les salariés non cadres n'ont-ils pas l'opportunité de s'exprimer au sein des groupes de réflexion ADAPEI 63 ? même si nous sommes non cadres, nous pouvons avoir de bonnes idées aussi. Certes ce site internet propose de vous poser des questions mais nous n'avons pas de retour précis sur les réflexions actuelles au sein de vos groupes. nous tenir informés lorsque des objectifs plus précis émergeront dans vos groupes et à partir de là, les contributions internet deviendront plus constructives et nombreuses . bonne continuation à tous .

  • Comme indiqué précédemment en réponse à une question, engager une réflexion globale sur le fonctionnement de l’association et de ses structures, qui ne peut durer des années, avec 1000 salariés, 800 familles et 2000 personnes accueillies est uen chose impossible. la méthode retenue est partie d’un groupe restreint de 5 personnes qui ont défini des axes prioritaires de réflexion. Puis 3 chantiers de 8 à 9 personnes, regroupant des administrateurs et des cadres d’établissements. L’information sur le travail de ces Chantiers se fait d’une part par Inforizon, qui vous fera part des sujets abordés. Des réunions avec les personnels, dans les établissements se tiendront pour enrichir le débat. Nous nous sommes donnés jusqu’à la prochaine Assemblée Générale de l’Association, le 26 juin pour présenter le résultat de ces réflexions et présenter les axes d’amélioration retenus.

 

06/03/2014

Il faudrait que le Conseil d'Administration devienne effectivement un lieu de discussion et plus une chambre d'enregistrement. Pour cela, je suggère de réduire le nombre d'Administrateurs.

  • Pour l’instant, nous en sommes à la phase de réflexion sur ce que nous voulons faire. La diminution du nombre d’administrateurs pourra être envisagée dans un deuxième temps, si cela s’avère nécessaire aux buts poursuivis.

 

27/02/2014

Bonjour,
Notre secteur doit s'adapter aux différentes évolutions législatives et aux changements de profils des personnes accueillies. Par conséquent les professionnels doivent s'adapter à ces changements:
Existe-t-il une base de donnée où sont listés les différents profils, compétences, qualifications et diplômes de l'ensemble des salariés de l'ADAPEI 63? Afin de reconnaître les qualifications, créer les conditions pour permettre une évolution de carrière en interne, maintenir des conditions de motivations et diminuer les effets de l'usure professionnelle.
Quelles sont les domaines prioritaires donnés par l'association en terme de formation des salariés?
Cordialement.

  • Aujourd’hui, l’Adapei gère des structures avec des organigrammes hérités du passé. L’ambition d’Horizon 2020 c’est de repartir du projet de chaque personne, pour lui proposer un accompagnement signifiant. Cela veut dire qu' aujourd’hui nous n’avons pas de vision d’avenir, donc pas d’organigramme type pour chaque structure. C’est lorsque nous aurons fixé l’objectif, qui fera forcément appel à la flexibilité que nous pourrons développer la stratégie, et la formation en sera évidemment une part importante, pour nous permettre d’atteindre le but fixé. La formation, la mobilité, l’évolution de carrière sont l’enjeu du Chantier 2, Mobilisation car c’est bien autour d’un objectif cohérent qu’on pourra mobiliser les salariés de l’Association, autour de la prise en charge des personnes handicapées.
20/02/2014

Bonjour,
Serait-il possible de mettre en avant le travail permanent des ESAT en termes de formations professionnelles dans le projet associatif? Et par conséquent, de déclarer la reconnaissance des compétences et des acquis comme axe prioritaire! Et de s'inspirer de l'exemple de l'ADAPEI43 qui est référente dans ce domaine au niveau de notre région avec le "référenciel différents et compétents".

  • Dans le projet associatif voté à l’AG de 2013 figure dans les priorités “Reconnaitre les compétences des Travailleurs Handicapés” et dans les actions à mener “valider les acquis des Travailleurs Handicapés”. C’est donc, effectivement, un axe de travail retenu et engagé.

 

18/02/2014

Bonjour,
Afin d'éviter l'usure professionnelle du personnel éducatif (qui peut devenir source de maltraitance), pourrait-on faire tourner les équipes dans des établissements de différents types.
Cela aurait aussi l'avantage de créer plus d'égalité et de solidarité entre les professionnels qui se trouveraient moins hiérarchisés. (je sais que cela se fait dans d'autres départements).

Il y a beaucoup d'absentéisme (Intempéries, maladie, stages, convenance personnelle...) dans les établissements, et ce sont toujours les usagers qui en souffrent. Ne serait-il pas possible d'avoir au niveau du département une "brigade de remplacement à qui on pourrait faire appel au pied levé ? Ils seraient intérimaires, polyvalents et pas obligatoirement diplômés, ne travaillant jamais seuls.

  • Il est vrai qu’il faut lutter contre l’épuisement des personnels, notamment de ceux qui sont au contacte des personnes les plus lourdement handicapés. A l’intérieur des structures des efforts sont faits en ce sens, mais il faudrait sûrement aller plus loin, mais la mobilité entre établissements est difficile à faire accepter par les personnels. Ce sujet serait à traiter par le Chantier 3.
    De même, pour le même chantier, l’opportunité de trouver une organisation permettant de faciliter les remplacements, en ne raisonnant plus au niveau de chaque établissement mais au niveau de l’association.

17/02/2014

Bonjour,
sur le site de l'ADAPEI 63, les SAJ et les FOE sont dans la section Hébergement.
Cela ne me semble pas judicieux pour qui souhaite se renseigner sur ce genre de structures
Cordialement
L.Perrin

  • Les FOE sont des Foyers Occupationnels Externat, ils portent donc le nom de Foyer, et sont intégrés dans des Foyers... Pour les SAJ, l’orientation SAJ n’existe pas, il s’agit, pour la MDPH et le financeur d’orientations Foyer. On a de fait regroupé les établissements en 3 catégories Enfants, Travail Protégé et Foyers Adultes, d’autres en ont 4, car ils ont séparés les Etablissements médicalisés (FAM et MAS). Rien n’est immuable, la réflexion engagée nous amènera peut-être à autre chose.

 

07/02/2014

Bonjour,
Serait-il possible qu’un travail de réflexion soit mener au siège de l’ADAPEI63 pour harmoniser les documents utilisés concernant la formalisation et l’évaluation du suivi des travailleurs handicapés accueillis en ESAT afin de mieux répondre aux besoins de chacun, et ainsi baliser le parcours de chaque travailleur handicapé pour faciliter et favoriser l’émergence de nouvelles compétences personnelles et professionnelles (l’objectif étant un accompagnement individualisé et personnalisé continu).
Pour ce faire, la production d’un document support, d’un outil commun à utilisé par l’ensemble des ESAT de l’ADAPEI63 serait à créer.
Il pourrait alors s’agir d’un tableau qu’il faudrait adapter au contexte des ESAT et construire soit avec Excel, …, ou alors soit utiliser un logiciel comme par exemple passeport compétences http://passeportcompetences.com/ (à ne pas confondre avec le logiciel différent et compétent. Bien évidement ce type d’outil a un coût, mais il a l’avantage d’être structuré, organisé, et adapté au contexte des ESAT et EA pour permettre de mieux répondre aux recommandations ainsi qu’aux impératifs dans nos fonctions pour l’encadrement et l’accompagnement des travailleurs handicapés en ESAT. Ce logiciel est spécialisé dans la gestion des compétences des personnes en situation d’handicap. Il permet l’émergence du projet personnalisé tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel en suivi continu. Ce logiciel a été conçu pour travailler en réseau et ainsi favoriser l’échange, et l’harmonisation de nos pratiques professionnelles.
L’idée de la mise en place d’une harmonisation sur nos pratiques professionnelles dans les ESAT gérés par l’ADAPEI63 permettrait surement une avancée positive et significative vis-à-vis des travailleurs handicapés, des familles, de nos partenaires, ainsi que de nos financeurs.
Le suivi et l’accompagnement des travailleurs vers la reconnaissance des compétences et des savoirs (savoir faire, savoirs, savoir être) décret 2009 serait alors une réalité (suivi continu) et permettrait surement de mieux baliser le parcours de chaque travailleur handicapé accueilli dans nos établissements et service d’aide par le travail de l’ADAPEI63.
Il y a là surement un gros travail d’étude et de réflexion à mener, mais personnellement, je pense que ce type d’outil et de mise en commun doit exister pour que tous ensemble nous puissions avancer avec les mêmes objectifs et dans la même direction.
Bien cordialement,

  • "Cette proposition correspond effectivement à un sujet à travailler dans le cadre d'Horizon 2020 . Aussi il apparaît être un peu tôt pour apporter aujourd'hui une réponse. Le groupe "Parcours de vie"est maintenant destinataire de votre contribution ainsi que l'équipe de Coordination des ESAT en charge dans l'organisation de l'Adapei 63 d'étudier les problèmes communs des ESAT et de proposer des solutions".
06/02/2014

Pourrait-on envisager un moyen simple pour permettre aux parents de poser à tout moment une question ? Question qui pourrait également intéresser le plus grand nombre au-delà d’un établissement.
Et pourquoi ne pas en faire le thème d’une table ronde ?

  • La position d’Associations comme la nôtre est ambigüe par nature car nous sommes à la fois partenaires des financeurs pour négocier autour de nos besoins, et force de pression par le nombre de personnes handicapées et de familles que nous représentons. A nous de savoir jouer au mieux entre les deux. La mobilisation massive des familles autour d’une revendication ne peut que partir de la mobilisation des familles elles mêmes et non d’une décision des instances dirigeantes, car rater une mobilisation est pire que ne pas mobiliser.
06/02/2014

A l'Adapei 63, qui décide de l'opportunité de créer une structure et qui étudie les différents besoins ? 

  • Dans le passé les besoins étaient identifiés par les directeurs (liste d’attente) ou par les sections locales (attente des familles). L’opportunité était décidée par les instances associatives, et le projet soumis aux financeurs. Aujourd’hui, ce sont les financeurs qui décident de l’opportunité d’une création de places et lancent des appels d’offres auxquels nous pouvons répondre.
06/02/2014

Où en est le projet de faire appel à des bénévoles pour accompagner des personnes handicapées sans famille lorsqu'elles sont hospitalisées, ou qu'elles ont besoin de se rendre chez le docteur, le dentiste, le kiné, etc... Y a-t-il une liste de personnes joignables par téléphone, à la disposition des établissements ?

  • C’est effectivement une question qui a été posée dans le passé, mais jamais traitée. C’est une question pour le Chantier Parcours de vie.
    Le point fort de cette opération « Adapei 63 HORIZON 2020 » est la réflexion menée sur le « Parcours de vie » . Votre question en est un des aspects. De cette réflexion avec l’appui d ‘une « MOBILISATION » plus réussie et d’une « EFFICACITÉ » dans l’utilisation de nos moyens naîtront des propositions de décisions. Il existe déjà un service Adapei départemental ouvert aux parents pour une aide administrative : doit-il être élargi avec une fonction d’aide telle que vous la définissez.

06/02/2014

Il n'y a pas assez de personnel dans les établissements pour que les résidents aient des activités variées et qu'ils sortent plus souvent : pourquoi ne pas faire appel à des bénévoles qui viendraient à certains moments encadrer une activité précise ?
(cela se fait dans certains établissements hors Adapei et aussi dans les maisons de retraite même du CCAS).

  • Cette question va être mise en débat dans le Chantier Mobilisation.
    Lorsque la compétence d’un bénévole dans un domaine ciblé d’intervention, il est effectivement possible de mettre en place une activité en s’assurant que les problèmes administratifs et d’assurance sont réglés. Mais il semble aussi judicieux de faire davantage pression sur nos financeurs pour obtenir les moyens nécessaires. Enfin il est aussi possible d’envisager des partenariats avec des associations locales de loisirs ouvertes à tous pour mieux assurer cette mission d’insertion dans la cité

06/02/2014

Pourrait-on permettre aux personnes handicapées en FOI, FAM ou MAS de :
- sortir plus souvent,
- d’avoir plus d’activités variées,
- de développer plus de connaissances,
- d’avoir plus de contacts humains.
Pourquoi ne pas faire appel à des bénévoles ?
(Cela se fait dans certains établissements hors Adapei et aussi dans les maisons de retraite, même du CCAS

 

  • Cette question va être mise en débat dans le Chantier Mobilisation.
    Lorsque la compétence d’un bénévole dans un domaine ciblé d’intervention, il est effectivement possible de mettre en place une activité en s’assurant que les problèmes administratifs et d’assurance sont réglés. Mais il semble aussi judicieux de faire davantage pression sur nos financeurs pour obtenir les moyens nécessaires. Enfin il est aussi possible d’envisager des partenariats avec des associations locales de loisirs ouvertes à tous pour mieux assurer cette mission d’insertion dans la cité

06/02/2014

Pourquoi rénover les structures sans mettre les chambres aux normes sanitaires. Bien sûr le coût serait plus élevé, mais il en est de la dignité de la personne que d'avoir un espace personnel d'intimité. (Toutes les maisons de retraite du CCAS ont cela) et pour trouver le financement, les parents savent se mobiliser pour quelque chose de bien précis qui les touche de près, en ayant recours à des ventes, à des clubs, à des évènements d'envergure en faisant appel aux médias...

  • L’Adapei 63 s’est toujours attaché à mettre ses établissements en conformité avec toutes les normes de sécurité (dont sanitaires) en fonction des moyens qui lui sont attribués et souvent sur ses propres deniers et avec parfois la participation de parents.
    Les responsables d’établissements et de l’Adapei ont constamment en tête d’améliorer le confort des personnes accueillies (au-delà des normes). Ils ont pour cela à faire face au coût et aux surfaces disponibles. C’est pour cela que la réponse n’est pas toujours idéale. 

31/01/2014

Pour impliquer d'avantage les familles intéressons-les en organisant des tables rondes où elles pourraient poser des questions,
en organisant des colloques sur des thèmes précis exemples :
- la maltraitance
- la diététique dans les établissements
- les budgets des établissements
- les tutelles
- la MDPH
- l'accompagnement des personnes mutiques
- les vacances pour les handicapés
- la psychiatrie pour les handicapés
etc...
Et pour intéresser d'avantage les directeurs et professionnels, les faire plancher sur ces thèmes afin qu'ils les présentent eux-mêmes. (cela se fait dans d'autres départements).

  • L’organisation de tables rondes, colloques sont inscrites dans le projet associatif, mais pas mises en pratique à ce jour, nous proposons au Chantier mobilisation de prendre ce sujet en compte.
    On peut penser aussi que ces regroupements pourraient se faire sur des zones géographiques délimitées englobant des établissements différents.
    Votre seconde proposition sur l’implication de professionnels dans ces moments soulève aussi des problèmes délicats par rapport à la définition des postes, des fonctions. Aussi : avec des volontaires ou non, sur le temps de travail ou bien hors du temps de travail ?

 

14/01/2014

Dans le cadre d'horizon 2020, pourrions-nous imaginer qu'au moment des appels d'offres concernant la restauration une commission de parents puissent se joindre à l'équipe décisionnaire ?

  • La maîtrise de la qualité des repas est un vrai problème. Ce n’est pas celui de qui décide du sous-traitant, mais de la variabilité de la qualité fournie par ce sous-traitant. Changer régulièrement de sous-traitant peut être une réponse, envisager une reprise associative de la confection des repas, dans le cadre d’une mutualisation de moyens en est une autre qui peut être étudiée dans le cadre d’Horizon 2020.
14/01/2014

Serait-il possible de constituer une bibliothèque et/ou un "espace ressources" au sein de l'ADAPEI 63 ou bien de mutualiser des références théorique, technique ou matérielle via un réseau intranet, de sorte que les professionnels ou les familles puissent se procurer des données qui leur permettront de trouver des réponses à des questionnements et/ou de mettre en place leur activité à partir de ressources spécialisées ? 

  • Cette suggestion est intégrée dans les contributions. Elle pourrait effectivement s'inscrire dans un réseau intranet où chacun pourrait transmettre ses connaissances, ou expériences, échanger sur des questions posées. Le but étant de constituer une bibliothèque vivante, interactive.

 

 

 

08/01/2014

En tant que professionnel à Foyer du Moulin Blanc depuis déjà 25 ans, j'aimerais faire parti du Chantier "Parcours de Vie" ou du Chantier "Efficacité".
Est-ce possible et si c'est le cas comment doit-on si prendre ?
Cordialement.
A.LAQUEUILLE

  • Pour des raisons d’efficacité et pour avancer rapidement, nous avons fait le choix de faire appel, dans les Chantiers, à un nombre limité de personnes et à des personnes exerçant des responsabilités soit associatives (administrateurs) soit opérationnelles (cadres), cela pour avoir des participants bien au fait du fonctionnement actuel de l’Adapei 63. La possibilité offerte de participer au débat via le site internet a bien pour intérêt de tenir l’ensemble des personnes concernées (familles, amis, personnels, personnes handicapées elles-mêmes) au courant de l’avancée des travaux tout en leur permettant d’intervenir personnellement dans le débat.
    Par ailleurs, le Comité Central d’Entreprise aura à donner son avis sur les solutions proposées, il sera donc tenu au courant régulièrement de l’avancée de la réflexion, et ses membres pourront, dans cette instance faire valoir leurs remarques et leurs propositions.

 

19/12/2013

Quand intégrerons-nous les financeurs à notre démarche ?

  • Dès le début de cette année 2014, l'Unapei, nos financeurs et nos grands partenaires seront informés de la démarche que nous entreprenons. Ensuite; selon l'état d'avancée de nos travaux nous continuerons à les tenir informés de la façon la plus adaptée à la situation.

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 01/12/2014

×